Uncategorized

Le Sel de tous les oublis

Advertisements

 

Extrait :
Adem ne voyait pas ce qu’il était possible de réparer. Il est des turpitudes
que l’on ne soupçonne pas, des faillites que l’on ne surmonte pas, des prières
aussi atroces que les peines perdues. Sa femme avait décidé de le quitter, aucun
recours ne semblait en mesure de l’en dissuader. Tout venait de se figer dans la
chambre : l’air, la colère, la souffrance, l’indignation. N’en subsistait, en guise
de déni, que l’hébétude grandissante en train de le démailler fibre par fibre.
L’ampoule au-dessus d’eux se mit à clignoter avant de griller. Il fit noir dans
la maison, noir dans les cœurs, noir dans les pensées. Adem ne percevait que son
souffle en train de s’appauvrir tandis que l’obscurité s’alliait au silence pour
faire diversion.
Puis Dalal se leva tel un esprit frappeur, empoigna la valise et le sac à main
dans le vestibule et sortit de la vie de son mari.
Adem chercha un sens à son malheur, ne lui en trouva aucun. Il resta
longtemps effondré, la tête entre les mains, à espérer que Dalal se ressaisisse et
lui revienne. Un moment, il avait pensé courir la rattraper, mais il avait craint de
se couvrir de ridicule. Le dernier autocar pour Blida était parti depuis des heures
et aucun train n’était prévu à la gare.
La porte de la maison demeura ouverte sur la nuit. Adem n’eut ni le courage
ni la force de la refermer.
 
Format : pdf 
Taille : 3 Mb
Langue : français
 
 
Téléchargement :
Le téléchargement est gratuit et facile disponible en format PDF
Cliquez ici  pour télécharger
Advertisements

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page