Uncategorized

Un rien peut tout changer

Advertisements

Extrait :

Le dernier jour de ma deuxième année de lycée, je reçus un coup de batte de
base-ball au visage. La batte échappa des mains de mon camarade alors qu’il
prenait son élan pour taper dans la balle de toutes ses forces. Elle vint me frapper
pile entre les deux yeux. Je ne garde aucun souvenir de l’impact.
La batte me percuta avec une force telle que j’eus le nez écrasé. La collision
propulsa les tissus cérébraux mous contre ma boîte crânienne. Je sentis l’onde de
choc traverser ma tête. En une fraction de seconde, j’avais le nez cassé, de
multiples fractures du crâne et les deux orbites en miettes.
Quand je repris connaissance, les gens me dévisageaient et se précipitaient à
mon secours. Je baissai les yeux et remarquai des taches rouges sur mes
vêtements. L’un de mes camarades de classe retira son maillot pour me le tendre.
Je l’utilisai pour stopper l’hémorragie s’écoulant de mon nez cassé. Choqué et
désorienté, je ne réalisai absolument pas la gravité de mes blessures.
Mon professeur passa son bras autour de mes épaules pour m’accompagner
jusqu’à l’infirmerie. Le chemin me parut interminable : il fallut traverser le
terrain, descendre la colline pour enfin rejoindre l’école. Chacun se donnait le
tour pour me maintenir debout. Nous avancions lentement. Personne ne réalisait
que chaque minute comptait.

Format : pdf

Taille : 2 Mb

Advertisements

Langue : français

Passer à la page suivante pour le téléchargement

Advertisements

1 2Page suivante

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page