Souvenirs de la marée basse

Extrait :

Ce matin, après deux mois de sécheresse ininterrompue, je me suis

réveillée sous des nuages noirs. Je n’ai pas eu besoin de sortir pour le

constater. De mon lit, je pouvais apercevoir, dans un éclairage étrangement

terne, les palmiers agités par le vent, le vert brillant de leurs palmes

assombri de gris. J’avais dormi longtemps, sans les interruptions que

produit la montée de la clarté, le miracle quotidien d’un retour du jour salué

par les cris des mouettes et les longs roucoulements des colombes. Ici, à

Nice, pendant les mois d’été, je me réveille en plusieurs phases. Non que je

sois poussée par l’anxiété  ; au contraire, une impatience de lumière, de

nuances dans la lumière, me rend le sommeil fragile. Ainsi se distingue,

bien avant que le jour atteigne au plein soleil, une blancheur verdâtre qui va

se teinter de rose, pour enfin – et c’est ce qui me réveille complètement –

s’épanouir dans le pur éclat d’une transparence dorée.

L’été flamboie. Tout ce qu’on touche brûle. C’est exaltant et épuisant à

la fois. Comme si on était placé au bord d’un événement extraordinaire :

catastrophe ou révélation. Et du coup, il y a une urgence à jouir, à banqueter

comme des fous, à ajouter la fièvre de l’alcool à celle du monde, à mettre la

musique à pleins tubes, à rire tout seul, assis sur un rocher, les jambes dans

l’eau, en train de contempler le coucher de soleil. Et lorsque, à plusieurs

reprises, le foehn, vent chaud du sud et de massifs montagneux, se met à

souffler, on a l’impression que l’Événement se rapproche.

Format : pdf

Livres Recommandés :  Par-delà le bien et le mal

Taille : 4 Mb

Langue : français

 

 Attention 

Si notre site a partagé votre livre ou votre fichiers sous copyright ou vos informations personnelles, utilisez le formulaire de contact pour nous le faire savoir. Vous recevrez une réponse dans les 3 jours ouvrables.N’oubliez pas d’envoyer le lien de contenu signalé.

Un grand merci pour votre compréhension !

error: Content is protected !!