L’Étude pratique de la langue française

Extrait :

Vous savez que notre langue est la continuation du latin. Au fur et à mesure que la prcnonciation des mots latins se trans-formait, on s’efforçait d’adapter l’écriture à cette prononciation.

Mais à partir du XlIfl siècle environ, on prit l’habitude de’ conser-ver la même orthographe alors que la prononciation continuait

à se modifier. Il en résulte que l’orthographe actuelle correspond à peu près à la prononciation sous Philippe Auguste.

Par exemple au XIIe siècle le verbe parler à l’indicatif présent;

3e personne du pluriel, se prononçait parl-e-n-t: la terminaison se faisait entendre et l’on’ écrivait donc parlent. Par la suite, ent ne se prononce plus, mais on continue à écrire le mot de la même façon. De même, nous écrivons bonne avec deux n~ et prudemment

avec deux m parce que la prononciation ancienne était bon-ne et prudem-ment : « on » et  » em  » étaient des voyelles nasales. Lebmot beau se prononçait bé-a-ou au xve siècle; aujourd’hui il se prononce cr bo  » de sorte que le son cr 0″ se trouve être représenté par eau. Roi s’est prononcé ro-i~ puis rou-é~ puis rou-a,. ce dernier son croua » est toujours noté par le groupe oi.

Format : pdf

Taille : 3 MB

Langue : français

 

Livres Recommandés :  Télécharger 1000 questions de franais pdf gratuit

 Attention 

Si notre site a partagé votre livre ou votre fichiers sous copyright ou vos informations personnelles, utilisez le formulaire de contact pour nous le faire savoir. Vous recevrez une réponse dans les 3 jours ouvrables.N’oubliez pas d’envoyer le lien de contenu signalé.

Un grand merci pour votre compréhension !