Les quatre saisons de la bonne humeur

Extrait :

On commence à mieux comprendre le lien secret entre aliments, intestin et émotions. Selon ce que nous leur apportons, les micro-organismes installés dans notre intestin vont produire plus ou moins de sérotonine. Cette sérotonine – l’hormone de base de la bonne humeur – passe dans le cerveau. Elle se fixe sur des récepteurs spécifiques qui contrôlent le niveau de notre humeur. Quand la sérotonine baisse, la déprime est presque immédiate. C’est prouvé chez les animaux que l’on prive de tryptophane – le précurseur de la sérotonine. Les rats auxquels on impose un régime sans tryptophane s’enfoncent en quelques jours dans la perte d’énergie et de mouvement. Ils ne fabriquent plus de sérotonine et n’ont plus d’enthousiasme.

La molécule-clé de la bonne humeur provient donc de notre intestin et de nos aliments. Ainsi, les plats antidéprime stimulent la flore intestinale et lui permettent de fabriquer des antidépresseurs naturels. L’intestin produit donc la même sérotonine que les médicaments actifs sur l’humeur. Sauf que les antidépresseurs naturels ou produits localement n’ont aucun effet indésirable. La sérotonine fabriquée par l’intestin n’a que des avantages.

 Attention 

Si notre site a partagé votre livre ou votre fichiers sous copyright ou vos informations personnelles, utilisez le formulaire de contact pour nous le faire savoir. Vous recevrez une réponse dans les 3 jours ouvrables.N’oubliez pas d’envoyer le lien de contenu signalé.

Un grand merci pour votre compréhension !

error: Content is protected !!