Uncategorized

Téléchargement gratuit L’impure pdf

Advertisements

Extrait :

À chaque fois qu’elle parcourait ce petit volume, elle revoyait un fragment de
son existence. C’était l’un des motifs pour lesquels elle rouvrait sans cesse
l’ouvrage du docteur Ramelot, qu’elle l’absorbait lentement comme une drogue
qui lui faisait du mal mais dont elle ne pouvait se passer. Une vision s’imposa à
son esprit : elle avait alors seize ans… Un couloir de métro… Un matelot
rencontré au hasard… leur banale aventure et ce souvenir que le gars breton lui
avait laissé : Iru, un chat siamois rapporté de Saigon. Elle n’avait jamais su ce
qu’était devenu le marin mais avait conservé l’animal.
Le seul fait de prononcer mentalement le nom d’Iru amena sur son visage une
expression d’indicible amertume. Pour chasser la vision qui la hantait, elle
alluma une cigarette et reprit sa rêverie, le regard noyé dans des volutes de
fumée. Elle revit sa triste enfance.
À douze ans elle avait été placée par l’Assistance publique, comme boniche
dans une ferme des environs de Paris, où la fermière la faisait coucher dans une
étable et la battait. La petite fille s’était enfuie, mais un inspecteur l’avait
retrouvée dans un café de la banlieue, où elle avait été recueillie par la patronne,
une brave femme qui voulait bien s’occuper d’elle ; l’inspecteur consentit à
laisser la petite fille dans cette nouvelle demeure. Après avoir été fille de ferme,
Chantal serait bonne de café. Que de choses laides !
Quand elle eut quinze ans, elle commençait à être diablement jolie ; le patron,
un ivrogne, tournait autour d’elle. Une fois encore, elle dut s’enfuir ;
l’Assistance publique la plaça comme bonne à tout faire chez une dame âgée.
Là, elle était bien tranquille. Tous les mois elle recevait la visite d’un inspecteur
ou d’une inspectrice ; cette corvée durait cinq minutes pendant lesquelles
Chantal répondait que tout allait bien et qu’elle était très heureuse. L’inspecteur
repartait, rassuré, et fier des excellents résultats obtenus sur une enfant qui avait
semblé, au départ, si indocile. Chantal pouvait faire ce qu’elle voulait chez la
vieille dame et sortir avec le matelot.

Format : pdf

Taille : 3 MB

Advertisements

Langue : français

 

Passer à la page suivante pour le téléchargement

Advertisements

1 2Page suivante

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page