Uncategorized

Les yeux baissés

Advertisements

Extrait :

Ce n’est pas un privilège, mais c’est ainsi. Ma
conscience et le destin t’ont choisie. Ma main s’est dirigée vers ton regard et j’ai aperçu au loin un éclair comme un éclat de rire, comme unefoudre bienfaisante qui descendait du ciel et approuvait mon geste. Tu vivras longtemps et tu auras l’avantage de voir venir la mort non par la maladie et ses souffrances, mais par les premiers mots du secret qui viendront s’assemblersur la langue, tu pourras les prononcer sans rien craindre car ils ne sont pas le secret mais son enveloppe, ce qui le maintient au cœur de ton âme. Tel un oignon il a plusieurs pelures, qui lentement tombent. Quand tu arriveras à l’essentiel, tu prononceras la phrase qui t’a faite ;les mots tomberont comme des braises dans un tas de cendres recueilli par deux mains ouvertes ; ils renaîtront par le souffle de la femme enceinte, et le secret sera transmis en même temps que tu rendras l’âme.
C’est ainsi.

Format : pdf

Taille : 3 MB

Advertisements

Langue : français

Passer à la page suivante pour le téléchargement

Advertisements

1 2Page suivante

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page