La sagesse toltèque au travail

Advertisements

Extrait :

En effet, quand il y a un problème, nous considérons rapidement que c’est la

faute des autres : le patron, les collègues, les clients, l’entreprise, le marché, le

gouvernement, la mondialisation, etc. Nous nous retrouvons confrontés à

une sacrée difficulté : arrive ce que nous ne voulons pas ou n’arrive pas ce

que nous voulons. C’est bien la faute des autres, non C’est surtout que nous

ne parvenons pas à instaurer une relation équilibrée et donc une

communication efficace. Dès que nous rencontrons quelqu’un, nous

communiquons : nous transmettons et/ou partageons quelque chose. Cela

ne passe pas nécessairement par des mots. S’il reste silencieux, votre

interlocuteur vous « dit » quand même quelque chose : qu’il est absorbé par

des soucis ou qu’il n’a pas envie de parler avec vous par exemple. Mais il

peut aussi vous répondre sèchement ou agressivement.

Advertisements

Quand une communication avec les autres est régulièrement insatisfaisante,

cela crée un problème relationnel. Nous l’avons tous expérimenté. Si cela

dure trop longtemps, l’épuisement prend le dessus et déploie des effets

pervers. Nous finissons par croire, non plus que c’est la faute des autres,

mais, inversement, que c’est notre faute : nous ne sommes pas à la hauteur,

nous ne valons rien, nous ne sommes pas faits pour ce monde, etc. La

dépression arrive à grands pas, le burn-out fait son entrée et rien ne va plus

pour personne.

Format : pdf

Taille : 3 MB

Langue : français

Passer à la page suivante pour le téléchargement

Advertisements